LEXIQUE

Effusivité

Caractérisée par Ef ou b, l’effusivité thermique se calcule selon la formule : , soit la racine carrée de la conductivité thermique λ par la capacité thermique ρC. Elle s’exprime donc en  ) ce qui est du charabia…
Après ces quelques lignes indigestes, expliquons simplement ce que représente cette notion en prenant un exemple.
Lorsque l’on pose la main sur du carrelage, il reste froid, par contre sur du bois, mieux sur du liège il se réchauffe très rapidement. C’est cette notion l’effusivité thermique : plus un matériau a une faible effusivité  thermique plus il se réchauffera vite en surface, bois, liège, chanvre… en revanche, plus cette valeur sera élevée et plus le matériau mettra du temps à réchauffer sa surface, Type carrelage.

Dans des pièces ou l’on se déshabille il semble logique de mettre des matériaux ayant une forte effusivité type carrelage dans des pays chauds, Maghreb…ou  type bois dans des pays froids, Norvège, Finlande… Et en France me direz-vous ? ….Pourquoi tant de Faïence ?

La Capacité Thermique

Exprimée en Wh/m3.K, la capacité thermique souvent négligée est une valeur physique ; c'est le produit de la chaleur massique qui représente pour 1kg de matière la quantité d'énergie nécessaire pour augmenter sa température d'1 degré par sa masse volumique ou improprement densité. Plus cette valeur sera élevée et plus le matériau sera capable d'emmagasiner de l'énergie sans se réchauffer notablement. Nous pourrons corréler cette valeur à l'inertie thermique c'est-à-dire le temps que mettra l'onde de chaleur à traverser l'isolant.
On pense en premier lieu aux vieilles maisons fraiches l'été qui ont une forte inertie grâce à leurs murs de pierre, (maisons fraiches qui ne seront plus fraiches si on en vient à les isoler par l'intérieur) les isolants naturels comme la fibre de bois possèdent cette forte capacité thermique tout en étant très performants l'hiver.
Il est important de comprendre que la conductivité thermique λ» (qui donne la valeur R) n'a rien à voir avec la capacité thermique, plus simplement un matériau très bon isolant du froid sera peut-être très mauvais en performance estivale.
Des performances très importantes sont obtenues avec de la fibre de bois mais aussi avec notre laine de chanvre THERMOCHANVRE pour lequel on pourra avoir entre 13 et 15 h de déphasage pour 200mm, évitant la surchauffe diurne notamment dans les combles, là ou un isolant minéral ne permettrait que quelques heures de déphasage et donc une surchauffe en journée.

Tous les isolants naturels que nous proposons ont une très grande capacité thermique qui, alliée à une très faible conductivité thermique en feront des matériaux très performants été comme hiver, tout en étant respirants et résistants à l'écoulement de l'air.

Pont thermique : Il s’agit d’une rupture de continuité de l’isolation du bâtiment. Les ponts thermiques provoquent des pertes de chaleur et peuvent entrainer de la condensation.

Résistance thermique ( R)  : La résistance thermique, exprimée en m2.K/W, s’obtient par le rapport de l’épaisseur (en mètres) sur la conductivité thermique λ (lambda) du matériau considéré. Plus R est grand et plus le matériau est isolant.

Déphasage : Notion utilisée dans l’isolation, elle caractérise le temps nécessaire pour qu’une onde de chaleur puisse traverser l’isolant en période estivale, une bonne isolation en rampants nécessite au moins 8h de déphasage.